Décharges sauvages encore et toujours….

Déchets Dossiers en cours Presse Santé-environnement
Publié le 27 décembre 2016

Reçu récemment par la Sous-préfète assistée des services de l’Etat en charge, le CADE a pu montrer de quelle façon le territoire du Pays basque/Sud-Landes connait une inflation de décharges sauvages de moins en moins supportées par des riverains lanceurs d’alerte . Le sujet met en cause la responsabilité des élus locaux et la Gazette des communes les y renvoie, tandis que la législation devient plus présente.

capture-btpDéchets du BTP : la guerre contre les dépôts sauvages est déclarée –Les déchets du BTP représentent environ 360 millions de tonnes par an. De plus en plus sont jetés sur le bord des routes ou en forêt, stockés dans des décharges sauvages, ou utilisés illégalement pour des aménagements. Certaines de ces infractions au code de l’environnement relèvent du pouvoir de police des maires. La loi de transition énergétique pour la croissance verte leur donne de nouveaux outils pour sévir. 75 000 € d’amende et 2 ans d’emprisonnement : c’est la sanction prévue à l’encontre des magasins de matériaux pour les professionnels du bâtiment et des travaux publics (BTP) qui n’auront pas créé un point de reprise des déchets, à compter du 1er janvier 2017 (L. 541-10-9 CE).  C’est l’une des différentes mesures prévues par la loi de transition énergétique pour la croissance verte, pour lutter contre les dépôts sauvages et décharges illégales de matériaux du BTP. Ils sont de plus en plus nombreux, dénonce la direction générale de la prévention des risques du ministère de l’environnement dans une note publiée en mars 2016. LIRE un article de la gazette des communes :http://www.lagazettedescommunes.com/477559/dechets-du-btp-la-guerre-contre-les-depots-sauvages-est-declaree/

Il existe aussi une fédération des entreprise de recyclage et on apprend des choses utiles dans le rapport 2015 (FEDEREC) http://www.federec.org/fichiers/Plaquette%20FEDEREC.pdf

http://www.federec.org/fichiers/Rapport%20dactivite%202015%20de%20FEDEREC.pdf

Commentaires

Les commentaires sont fermés.