Quelle insistance de ce Maire pour ne pas vouloir de Linky

Déchets Dossiers en cours LINKY Presse Santé-environnement
Publié le 24 mars 2019

Le maire d’Alizay s’attaque aux normes de sécurité dans un troisième arrêté contre Linky.

Comme nous l’avons rappelé lors de la réunion avec la Commission Transition écologique et énergétique / Agglomération citoyenne, de la Communauté d’Agglomération Pays basque le 21 février dernier, comme nous l’avons signalé dans une lettre au Préfet des Pyrénées Atlantiques du 25 février dernier pour lui demander une réunion et enfin comme nous l’avons rappelé au SDEPA lors de la réunion du 21 mars dernier, Enedis ne semble pas vouloir respecter les normes NF C pas plus que le Règlement Sanitaire Départemental.

Ainsi, le Maire d’Alizay, veut obliger Enedis à remplacer les panneaux en bois pour des panneaux composites

D’ailleurs en juillet 2018 la Fédération pour la vie et la Sauvegarde des Grands Causses et des Collectifs de l’Ouest-Aveyron, du Sud-Ouest Aveyron, du Saint-Affricain
du Nord-Aveyron, du Carladez, de Millau, du Vallon avaient été reçus par la Préfecture de l’Aveyron pour faire remarquer que les normes NF C 14-100, NF C 15-100 et par conséquent le Règlement Sanitaire Départemental n’étaient pas respectés.

Pour ceux qui veulent comprendre la portée de cet argument ils peuvent lire la brève note suivante et remarquer, que sur ce sujet, il est cocasse de constater qu’un certain document de l’Association Promotelec avait, en mars 2018, produit une mise en garde qui, depuis, a été modifiée sur le site Promotelec en mai 2018 en arguant qu’il y avait eu certainement une désinformation.

la société Enedis, après avoir menti sur la propriété des compteurs, sur l’obligation de sa pose, intervient elle auprès de Promotelec pour modifier ses notes ?

Commentaires

Les commentaires sont fermés.