Un programme norvégien incroyablement efficace permet de recycler 97% de toutes les bouteilles en plastique utilisées dans le pays

Déchets Presse Santé-environnement
Publié le 15 avril 2019
En matière de recyclage des déchets plastiques, la Norvège est en tête du peloton. En effet, la nation scandinave a carrément dépassé le reste du monde dans ce domaine.Par le biais d’une organisation appelée Infinitum, la Norvège a développé l’un des moyens les plus efficaces et écologiques de recycler les bouteilles en plastique. Les résultats obtenus sont si impressionnants que de nombreux pays souhaitent en faire autant.

Ce programme aurait déjà permis à la Norvège de recycler 97% de toutes ses bouteilles en plastique, avec moins de 1% d’entre elles se retrouvant dans l’environnement. De plus, 92% des bouteilles recyclées permettent de produire un matériau d’une telle qualité que ce dernier peut être réutilisé pour fabriquer directement d’autres bouteilles. Dans certains cas, le système a déjà permis de réutiliser le même matériau plus de 50 fois.

recyclage bouteilles plastique norvege

L’usine de recyclage de la société Infinitum se trouve à Fetsund, en Norvège. Crédits : Elin Høyland

Il s’agit d’un exploit remarquable, d’autant plus qu’à travers le monde, 91% du plastique produit n’est pas recyclé et 8 millions de tonnes métriques se retrouvent dans l’océan chaque année. Aux États-Unis, le taux de recyclage des bouteilles en plastique est d’environ 30%. Au Royaume-Uni, il se situe entre 20 et 45%.

recyclage bouteilles plastique norvege

L’entrepôt de l’entreprise Infinitum fonctionne 24 heures sur 24 durant 5 jours par semaine. Crédits : Elin Høyland

Alors, que fait la Norvège de manière différente ? En résumé, le pays a donné au recyclage une valeur qu’il n’avait pas auparavant. En effet, de nos jours, il est souvent moins coûteux de créer du nouveau plastique que de recycler du vieux plastique. Aussi, sans incitation financière, pourquoi est-ce que les entreprises et les consommateurs se donneraient-ils la peine de prendre les mesures qui s’imposent pour l’environnement ?

La réponse est donc, l’argent. Il faut savoir que le modèle norvégien repose sur un système de prêt, ce qui signifie que lorsqu’un consommateur achète une bouteille en plastique, il lui est facturé un petit supplément qui équivaut à environ 12 à 27 centimes d’euro. Ces frais peuvent ensuite être récupérés de différentes manières : les consommateurs peuvent soit se rendre auprès d’un « distributeur automatique inversé », qui restitue l’argent après qu’ils aient scanné le code barre de la bouteille déposée, soit ils peuvent aller dans divers petits magasins et stations-service pour obtenir de l’argent ou un crédit en magasin.

recyclage bouteilles plastique norvege

Infinitum gère le système norvégien de consigne des bouteilles et des canettes en plastique. Crédits : Elin Høyland

De plus, les propriétaires de ces magasins reçoivent également une somme modique pour chaque bouteille recyclée, et certains affirment que cela a même accru leur activité. « Nous voulons en arriver au point où les gens réalisent qu’ils achètent le produit mais empruntent juste l’emballage », a déclaré Kjell Olav Maldum, directeur d’Infinitum.

Vous aimerez  également : Une nouvelle technique innovante permettrait de transformer 25% de nos déchets plastiques en carburant !

Mais le gouvernement ne cible pas uniquement les consommateurs. En effet, le pays a également mis en place une taxe environnementale sur les producteurs de plastique : une taxe qui peut être réduite si des conditions précises sont atteintes.

Si le taux de recyclage dépasse 95% dans l’ensemble du pays, alors chaque producteur de plastique, quel qu’il soit, est exempté de la taxe. Et même si cela peut sembler être un objectif difficile à atteindre, il est atteint tous les ans depuis maintenant sept ans.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.